" Thomas Jullien, vigneron en vin naturel à la Ferme Saint-Martin "

 

 


" A Suzette, entre le Ventoux et les Dentelles de Montmirail, Thomas Jullien est viticulteur en vin naturel,
une appelation non reconnue, un terme utilisé par les vignerons bio qui en plus de ne pas utiliser de pesticides
ou d’engrais chimiques dans la vigne , refusent d’utiliser des produits œnologiques comme l’anhydride sulfureux ,
les levures sélectionnées ou l’acide tartrique pour acidifier le vin à la vinification.
Un choix délibéré, qui a conduit son parcours depuis l’enfance. "


Parcours de vie, une émission d'Eric Dehorter sur France 3 Provence Alpes
et France 3 Côte d'azur

 

 

 

 

 


" Thomas Jullien, viticulteur à Suzette "


L'invité de France Bleu Vaucluse matin du mercredi 2 novembre 2016 Par



 

 

 

Il y a le vin, le vin bio... et maintenant le vin "naturel" !

Il s'agit d'un vin "plus bio que bio", explique Thomas Jullien, viticulteur à Suzette.

Il s'est lancé dans la production de "vin naturel" : "le vin naturel est issu de raisins cultivés en agriculture biologique dans les vignes,
sans traitement et sans désherbant chimique. De plus, il n'y aucun ajout de produits œnologiques (sulfites, levures) lors de la vinification.
Avec cette production, on va plus loin que le simple "vin bio"."

 

Cette production est plus difficile, plus risquée que la production "classique", estime Thomas Jullien :
"Le plus difficile, c'est la lutte contre les mauvaises herbes sous les pieds de vignes et la lutte contre les différentes maladies.
Il faut être précis, il faut être au bon endroit au bon moment, sinon c'est fichu."

 

Mais le jeu en vaut la chandelle, puisque les débouchés de ce genre de vins ne cessent d'augmenter.
Il y a aujourd'hui une forte demande de vin naturel (et plus globalement de production bio), notamment à l'export.

 

 

 

 

 

                

Soirée poésie // Lectures de poèmes

 

 

  Vendredi 28 Juillet 2017

 

à partir 19h

 

 

Avec en invité d'honneur le poète

 

Seyhmus DAGTEKIN

 

Seyhmus Dagtekin, poète et romancier, né et élevé dans un village kurde en Turquie,
vit à Paris depuis 1987. Il écrit en turc, en kurde ou directement en français.
Un itinéraire d'artiste toujours méfiant à l'égard des destins figés, des identités assignées.

" L'écriture, l'art, consistent pour moi à embrasser l'être d'un même regard,
du plus petit au plus grand, pour instaurer une autre façon d'être ensemble.
Sortir du rapport de force et de domination pour entrer dans un rapport d'amour
où l'autre est la condition même de mon existence."

S.Dagtekin


 

et la participation des poètes

 

Gabrielle ALTHEN, Guilhem FABRE,

Joël-Claude MEFFRE, André UGHETTO et Luc ROUAULT

 

 

La lecture sera suivie d’un repas tiré du sac,

merci de nous faire découvrir vos spécialités et d'apporter vos couverts !

 

 

 

 

 

 

En partenariat avec InterRhône et Filmatik Production,
nous avons le plaisir de partager avec vous cette vidéo,

 présentant notre environnement, le domaine et ses infrastructures !

Au plaisir de vous y recevoir :)

La Famille Jullien 

 

 





 

 

                

 

Soirée poésie // Lectures de poèmes

 

 

  Vendredi 22 Juillet 2016

 

à 19h

 

 

Avec en invité d'honneur le poète et homme de théâtre

 

Salah Al Hamdani

 

et la participation des poètes

 

Gabrielle ALTHEN, Guilhem FABRE,

Joël-Claude MEFFRE, André UGHETTO et Luc ROUAULT

 

 

La lecture sera suivie d’un repas tiré du sac,

merci de nous faire découvrir vos spécialités !

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous inviter au domaine

les 14/15/16 MAI 2015

pour fêter l'arrivée du 50ème millésime!

 

Voici le programme, riche en découvertes et moments de partages :)

Réservez vite vos places!

 

50ANSSITE

 

 

50ANSSITE2

 

 

 

Saison 2012.


Un printemps pluvieux et un été sec.

Un travail du sol réfléchi pour garder un maximum d’humidité dans les sols à partir de fin juin.
Des traitements précoces à faible dose, et notre allié le mistral toujours présent après les pluies printanières.

A la fin de l’été, l’hétérogénéité de maturité due à la floraison languissante était présente.
En plus de ce facteur, certaines parcelles ont plus ou moins résisté aux conditions climatiques particulières.
  Il a donc été primordial de jongler entre ces deux caractéristiques du millésime.


Cela se traduit par beaucoup d’observation dans les vignes avant et pendant vendanges.

Après l’acquisition d’un petit engin motorisé, j'ai plus que jamais tourné, viré, observé,
goutté les raisins de la petite centaine de parcelles du domaine.

Après le début d’année très pluvieux et seulement 30 mm pendant les deux mois d’été,
50 mm début septembre ont été les bienvenus.

Mais ce nouveau facteur a déclenché une autre hétérogénéité
selon la réaction des parcelle à cette pluie brutale.


Puis il a recommencé à pleuvoir à partir du 24 septembre où les choses se sont un peu précipitées.
A ce moment là ne restait chez nous que les parcelles les plus résistantes à une éventuelle pouriture.


Il en a résulté des vendanges qui se sont étalées du 31 août au 10 octobre.
5 semaines et demi, avec au milieu 5 pauses de 4 jours et une pause de 3 jours.


Merci à l’équipe pour votre patience.
Nous reconnaissons que c’était du travail en semi alternance.

 Ca n'a pas été facile. Quelle attente laborieuse...





Isa a même commencé à ne plus voir passer le temps...

 


Même nos deux chefs d'équipes ont trouvé ça très, très long.




 


Et puis mine de rien on a coupé un peu...

 

 


Et finalement il parait que les vendangeurs n'étaient pas si mécontents que ça.

 




Bon ça parait pas comme ça mais on a bien travaillé, même si on a été obligé
de passer deux fois sur certaines parcelles. Alors il ne faut plus parler rentabilité.

  
 
Même Guy et Thomas se languissaient que ça finisse tellement l'ambiance était lourde...
D'ailleurs ils avaient déjà tous les deux les yeux mi-clos...

 





Mais quand c'est pas mûr, c'est pas mûr, il faut prendre son mal en patience,
occuper les longues soirées de septembre...

Une fois de plus je tiens sincèrement à remercier
tous les membres de l'équipe pour leur bonne humeur.


Je vous remercie d'avoir compris que l'on travaille au jour le jour, que rien n'est acquis,
et que la date de récolte est un élément décisif dans
l'élaboration d'un vin dans notre philosophie de travail.


Pour faire simple et court, le millésime 2012 sera chez nous digeste, expressif,
avec moins d'alcool que les millésimes précédents.

Après toute une réflexion et pas mal de travail à la cave, il est temps pour les vins
de passer l'hiver au calme avant le réveil printannier.

 

 

 

 

 

Et c'est parti pour les premières mises de nos chers 2011.


Toujours entre questionnement, redéfinition de différents paramètres des futurs millésimes, assemblages.
Les vins au printemps nous surprennent, s'étirent, baillent, se dévoilent, se réveillent.

 



Le fils sert, le père goute. Le fils doute, re essaye.
Le père connait ses terroirs. Mais quand même ils redégustent.

 Et puis ils regoutent une autre cuvée, pour ne pas perdre leurs repères.
Il rediscutent travail de la vigne, bien sûr tout cela est lié.

Ils regouttent encore, rediscutent d'un autre paramètre.
Trop longtemps, ils se sont écartés de la dégustation.

Ils reviennent à leur assemblage.
 Ils pensent avoir trouvé, ils regouteront avant midi.


  Le mois d'avril sera riche en discussions.

Première semaine: mise du Rosé et de la Gérine.
 Deuxième: Les Romanins, troisième les Estaillades
Derniers jours: Les Terres Jaunes.

 

 

 

 

 

 

L'équipe 2011

 




Il y a des vendanges comme ça, où l'ambiance est particulière, où les moments sont forts.
 Nous sommes alors peut être plus réceptifs, plus sensibilisés aux particularités du millésimme. 
 
  Si les 2011 vous plaisent, regardez bien les personnes de cette photo, car c'est un peu grâce à eux.
 Dans toute cette équipe, nous remerçions plus particulièrement notre cuisto attitré,
notre stagiaire performant, nos chers espagnols,
ceux qui campaient, et ceux qui venaient d'à côté.

 

 

 Mais si les vins vivent, c'est aussi parce que Guy et Thomas sont accompagnés
par leur irremplaçable épouse et maman.
Michèle, réceptionniste au caveau, gestionnaire,
cuisinière, jardinière et bien d'autres chose encore...







Les fidèles mercenaires du domaine y sont aussi pour beaucoup...

Max la menace, toujours présent pour démonter un tracteur en deux,
couper une branche d'arbre à 6 mètres de haut, travailler le sol ou tout simplement rendre service.


Mesdames n'hésitez pas ...




Et Karim, joyeux tractoriste étiquetteur.



 
 
Nous ne comptons pas ici nos deux saisonniers actuels,
car certains partent et reviennent.

 

Merci à tous.

 

 

 

 

 

 


 L'équipe de la Ferme Saint-Martin vous souhaite une très belle année!
 
 
La santé inévitablement, de l'amour bien sûr.
Plein de petits moments de bonheur, de sourires croisés, et de rêves exaucés.

De jolis vins dans vos verres, de bons amis autour de votre table.

 
 Santé !

 

 

 

 

 

 

 

En ce milieu de mois de Juillet nous voilà bien assoiffés.

Les vignerons et les vignes de la région commençaient
à se demander ce qu'ils allaient boire.

Alors après plusieurs danses de la pluie, tout s'est accéléré. 
L'eau salvatrice est tombée sur notre terre travaillée.

Les escargots sortis pour la belle occasion nous ont même accompagnés
pour goutter à la joie des vins bien faits !

 

 




Nous avons eu donc 50 mm de pluie, ce qui est parfait pour mi-juillet.

Pour l'instant, nous pouvons nous avancer à dire que nous aurons un beau millésime 2011,
et nous dansons encore pour la prochaine pluie, 50 mm programés pour mi-août...

 

 

 

 

 

L'été bat son plein à la Ferme Saint-Martin.

 

Nous profitons des vernissages d'expositions pour mettre en place quelques divertissements.

 Nous nous réjouissons de l'intervention des différents artistes de passage :

 







 

 

 

Nous voilà déjà fin décembre...
 
Nous avons été ravis des expositions estivales et remercions les différents artistes
avec qui nous avons pu partager de sympathiques moments.

Le millésime 2010 est très joli chez nous comme dans toute la vallée du Rhône.
Nous profitons de très beaux équilibres.

En vinification, toujours sans aucun ajout de produits œnologiques,
nous continuons notre travail et recherche pour faire des vins que nous aimons.

Les vins en cette période précoce nous donnent déjà du plaisir.
La Gérine insolente nous ravi, d'autres cuvées sont en place, et d'autres demandent un peu de temps.
L'ensemble de la cave nous semble très prometteur.

Alors en attendant la joie et l’excitation des mises de printemps, nous faisons chauffer les tires bouchons.

 

Nous vous souhaitons de bien belles fêtes.
Une prochaine d’année pleine de joies et de surprises pour vous et vos proches.

Une bonne santé avec plein de bonnes choses saines à boire et à manger.
N’oublions pas que c’est important.

Meilleurs voeux,
la famille JULLIEN

 

 

 

 

 

La famille JULLIEN vous souhaite tous ses meilleurs voeux pour l'années 2010 !


Une santé de fer, un moral d'acier, un bon appétit et une large soif.
De l'amour et de l'amitié.
Beaucoup de bonheur et de bons moments passés avec vos proches.

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est maintenant le moment de remplacer certaines vignes !
 
Nous travaillons avec Lilian Berillon, qui est un pépinièriste en agriculture biologique.
 Nous faisons les trous à la minipelle, et en profitons pour enlever les grosses touffes d'herbe
que l'on arrive pas à enlever avec l'intercep.


 
Travail très long mais super résultat ; la minipelle est bien plus efficace
que la pioche animée par nos petits bras...

 
De plus, la minipelle accède facilement entre les rangées du bord de parcelles et les talus.



 

 

 


 
Le Père noel nous a amené sur ses larges épaules un tracteur d'occasion presque tout neuf !

 




Avec ses 4 roues motrices ( indispensables dans nos coteaux ) et sa jolie cabine,
il sera essentiellement destiné aux divers traitements.
( bien entendu comme toujours selon les principes de l'agriculture biologique )

 

Si le papa Noël a été gentil avec nous, au fond on sait pourquoi,
ne le dites à personne mais il se rappellait encore de sa visite l'année dernière...



 

 

 

 

 


Nous sommes déjà mi-décembre et les 2009 commencent à dévoiler leurs secrets …

Nous avons eu de belles vendanges encore cette année.

 

La finesse et la buvabilité du millésime 2008 fait place
à la complexité et la puissance des 2009.
Nous avons eu la chance d’avoir une fois de plus une belle récolte.
 

Les vendanges se sont étalées sur un petit mois entre le 4 et le 30 septembre.

Après avoir commencé par une petite cuve de Gérine pour lancer la cave,
nous avons fait le choix de faire une cuve de syrah rapidement,
puisque la maturité pour cette parcelle et ce cépage était au rendez vous.

Ensuite, nous avons rentré le rosé, qui change de nom et d’étiquette cette année. (bientôt la surprise…)
Les raisins entrant dans la composition des « Romanins » ( Côtes du Rhône )
sont arrivés à la cave dans la foulée.


Après une petite semaine de pause, notre joyeuse équipe a vendangé pendant 4 jours non stop,
et d’autres coupeurs sont venus nous aider pour finir la première partie
des Terres Jaunes avant un épisode pluvieux.


Heureusement, le fait d’avoir des personnes en renfort nous a permis
de bien avancer et de ramasser tout ce qui craignait la pourriture
car il a finalement fait 100 mm en trois jours…

 
Ainsi c’est la pluie elle-même qui a arrêté les vaillants coupeurs, qui, partis dans le rythme,
la tête dans la vigne, auraient coupé tous les raisins de l’appellation !


Suite à cela, les trois jours de pluie se sont traduits en un repos bien mérité pour l’équipe.

 

Pendant ce temps, le nez dans les cuves et les yeux rivés sur les nuages,
on se demandait comment la météo allait dicter ce millésime,
mais une fois de plus, le mistral après la pluie a été notre allié.
Un grand coup de vent nous a tout séché, les tentes
et les foulards des vendangeuses se sont presque envolés !
 

  Après deux jours de mistral, nous voilà reparti pour la suite ;
Estaillades , puis seconde partie de nos adorées Terres Jaunes.


Suite à cette étape, nous avons décidé d’attendre une semaine de plus pour Costanci et Saint-Martin.


Bingo, la météo a été bonne et cette dernière semaine de maturité 
a été très propice à la qualité de nos deux vins d’élevage.

Après avoir fêté la fin de ces belles vendanges comme il se doit, nous avons repris nos activités à la cave
et bichonné nos levures qui sont toujours au travail en ce mois de décembre.


Voici notre équipe quasi au complet...quelle histoire !
-merci à vous tous-




Les premières dégustations des 2009 révèlent un très beau millésime,
avec de belles maturités, de l’amplitude et aussi beaucoup de fruit.

Les premières cuvées du domaine resteront facile à boire e
t nous sommes très contents d’ Estaillades, Terres Jaunes, Saint-Martin et Costanci.

Il est encore un peu tôt pour que les vins s'expriment vraiment, alors vivement le Printemps !


En attendant le plaisir de vous informer des premières mises en bouteilles des 2009,
les activitées hivernales reprennent à la Ferme Saint-Martin.

 

 

 

 

 

Au niveau des vignes, on ne s'ennuie pas en ce moment.

 

Suite aux belles pluies de cet hiver, l'herbe et la vigne se sont mis à pousser plutôt rapidement...
Cela veut dire qu'il faut arriver à faire divers travaux en même temps, ce qui n'est pas forçément évident.

Heureusement, nous travaillons en famille mais aussi en équipe,
et nos trois gaillards; Karim, Lotfi et Max sont très actifs actuellement.

D'ailleurs, puisque que l'on y vient, je tiens à préciser que personne n'a pris le temps
de venir participer à notre super offre de musculation et de bronzette,
de l'article ...entre parenthèse... du 31 mars.


Donc voici une autre proposition, toujours aussi alléchante.
Nous offrons 18 bouteilles de Cuvée Saint Martin ( vieilles vignes de 60 à 100 ans ) du millésime 1998,
à la personne qui arrive à suivre notre Ami Lotfi à la pioche pendant une petite journée.


oOi oui, vous ne rêvez pas , repartez avec 18 Saint Martin 1998
si vous arrivez à suivre Lotfi à la pioche pendant 8 heures !!!

 

En parallèle des vignes, d'autres 2008 ont été mis en bouteille,
et les vins maintenant sont prêts à boire, avec modération, ou pas

 Alors santé !

 

 

 

 

 

Le printemps est là, il est temps pour tout le monde de faire un peu d'exercice.

 

 

Vous qui cherchez à pratiquer un peu de musculation et qui voulez faire bronzette,
vous avez la chance, grâce à ce fabuleux site internet, d'accéder à une offre exceptionelle.

 

Nous vous proposons un stage de piochage, durée indéterminée.

Le principe est simple: il faut arracher l'herbe que l'intercep n'a pas pu atteindre.
On vous met en bout de rang et c'est parti pour l'aventure !!!

Vous pourrez partager avec nous un moment poétique
rythmé par le cliquetis des pioche contre les cailloux de nos Terres Jaunes...

 

Pioche fournie clé en main, manche incassable, lame aiguisée.
Consommation: un bouteille à l'heure, rejet d'eau: 1 litre à l'heure.
Consommation CO2: dépend de l'ardeur du piocheur.

 

Matériel requis: chaussure de montagnes, beau chapeau, sourire et bonne humeur.

 

 

 

Le premier repas de fin d'année de la toute réçente association
"les Bioventoux" s'est passé au domaine.

 www.bioventoux.fr



 

 

 

 

 

Pour la seconde année, le domaine accueille une rencontre
de plusieurs vignerons en bio-dynamie.


Ainsi, chacun peut mettre en commun ses impressions sur cette technique culturale,
et nous pouvons ainsi partager certaines expériences et aussi apprendre à se connaître.


Notre conseiller Jacques Mell est à l'origine de ces réunions. 
Nous vous invitons à visiter son site: www.biodynamieconseil.com

 


Nous le remercions pour son travail !

Bien sûr, nous avons ensuite organisé un repas pour que chacun
puisse faire plus ample conaissance...on a pas un métier facile :)



 

 

 

 

 

 

Vous trouverez dans cet article la présentation de quelques travaux effectués à la Ferme Saint-Martin.


Ce ne sont ni les premiers, ni les derniers ; en effet, ce lieu bati au XIIIème siècle a accueilli
bon nombre de générations, qui ont toutes apporté "leur pierre à l'édifice"...
 

 

Casseurs de cave

 

Pendant ces derniers décuvages, nous avons comencé à faire de la place
pour rentrer un foudre dans
la "cave de vieillissement".

 

Voici donc les marteaux piqueurs en pleine action pour casser un mur d'environ 80 cm d'épaisseur.

 

debutrou.JPG

fintrou.JPG

 

Nous voilà enfin prêts pour accueillir le foudre dans la cave. 

sortiecamion.JPG

 

L'utilisation d'un foudre permet de profiter de l'oxygénation possible
grâce au matériau bois, sans trop boiser les vins.

En effet, au plus le contenat est grand, au moins le vin sera boisé. 
Notons bien sur que toutes les cuvées du domaine ne passent pas dans des contentants en bois.

 

foudrearrive.JPG

 

Elevage des vins

L'année suivante, son fréro arrive, accompagné de trois cuves en béton de la même contenance !
Nous avons tout d'abord commençé par faire un peu de place...

 

Avant d'aligner nos chers contenants

Une fois les trois cuves positionnées, nous avons pu rentrer le second foudre.




 Construction du caveau

Voici quelques photos de notre dur labeur concernant
l'aménagement d'un nouveau caveau à la Ferme Saint Martin en 2006

 

 

tourcoin.jpg

 

contruction.jpg

 

 

etvoila.jpg

 

 

 

 

Nous avons fini les décuvages hier soir, et sommes finalement satisfaits de ce millésime.

Les vendanges cette année se sont étalées sur un mois.
Cela vient du fait que nous avons des parcelles à des altitudes différentes, sur des sols différents.
Aussi la maturité des cépages diffèrent.
De plus, le fait que les maturités soient hétérogènes est une particularité du millésime.

 

Nous avons donc coupé du raisin entre le 15 septembre et le 15 octobre.

 

Nous avons fait:

- 2 jours :Cinsaults pour le rosé et une première cuve de Côtes du Ventoux Gérine
les 15 et 16 septembre.

- stop une semaine

- 2 jours : rousannes (notre cépage blanc le plus précoce) et jeunes vignes

- stop une semaine

 - Puis une dizaine de jours (à partir du 29 septembre), où nous avons rentré 
les "Estaillades" et surtout toutes les "Terres Jaunes"

 - Nous avons ensuite encore arrêté une semaine, et nous avons fini 
par les vieilles vignes et les parcelles en plus haute altitude.

 

 L'équipe était très sympa, (merci à tous, revenez quand vous voulez), 
une fois de plus c'était un plaisir de partager des moments avec les vendangeurs.
Cette année, nous avons mis en place deux équipes de 6, et cela est plus rapide qu'une seule équipe de 12.

 Les fermentations se sont bien déroulées, il y a eu très peu de problème
(mis à part le fait que le groupe de froid à cessé de fonctionner, heureusement, Marcel Richaud à Cairanne
nous en a prêté un pour la durée des vinifications)

Globalement le millésime sera bien équilibré,  avec une maturité tout de même aboutie
par rapport au fait que nous avons bien attendu le temps qu'il fallait.

Les vins seront prêt peut être une peu plus tard que pour le millésime 2007.
Bien sur, cela est toujours une première impression,
et nous pourrons vraiment parler des vins une fois ceux-ci bien finis.



Nous vous attendons donc au domaine pour voir
ce que vous pensez de ce dernier millésime !

 

 

 

 

 

Quelques 2007 ont pris un peu de bouteille !

Les mises en bouteilles sont d'ailleurs toujours un moment agréable.

Guy Jullien est déjà en train de les apprécier, alors que son fils
n'est toujours pas sorti du récipient dans lequel il était tombé quand il était petit !

 

 veutsortirgsoif.jpg
 
 
 
La cuvée de Côtes du Rhône rouge est cette année rebaptisée "Les Romanins"  (romarins en provençal).
Ce vin facile est vinifié pour être bu rapidement
 
La Gérine 2007 correspond maintenant bien à ce que nous recherchons à faire
avec ce terroir de St Hiopolyte-le-Graveyron.
Du fruit, et comme le Côtes du Rhône, de la facilité pour boire au printemps.
 
On retrouve vraiment la typicité des Terres Jaunes sur le millesimme 2007.
 Elles nous ravissent et sont déjà prêtes à boire.
 
 
 guythomas.jpg
 
.
 Nous sommes donc bien contents du millésime 2007.
 
Les vieilles vignes seront mises en bouteille avant les vendanges 2008, et Costanci juste après.
 
 
Ce futur millésimme commence par un printemps pluvieux,
ce qui n'est pour l'instant pas pour nous déplaire. A
suivre... et santé !
 
 
 

 

 

  Après avoir ramassé les "cinsaults" pour le rosé, nous voilà donc partis à la parcelle
de "La Gérine", d'où l'on peut bien voir le Mont-Ventoux.

 

DSCF7754.JPG

 

Pour cette cuvée, nous ramassons la moitié de la vendange en benne,
et la moitié en bac.

 

DSCF7766.JPG

 

 Ici on peut voir le tri de l'un des bacs.

 

Grappestest.JPG

 

 

Voici les grappes de " la Gérine ", après avoir passé une semaine dans la cuve.

 

Bac.JPG

 

Après être sorti de la cuve, ces grappes vont maintenant être pressées.

 

 

 

Après les Côtes du Ventoux, les Syrah autour du domaine arrivent à maturité.

 

Syrah.JPG

ventoux.JPG

 

Johndeere.JPG

 

Nous voilà arrivés à la moitié des vendanges.

Après avoir ramassé tout les Côtes du Rhône, syrah et Côtes du Ventoux,
nous nous attaquons maintenant aux Grenaches pour les Terres Jaunes. 

 

  Angela.JPG

 

Rien ne peut remplacer les douces mains de nos vendangeuses !

 

  

Poumand1.JPG

 

Nous voici à "Poumand".

Ce vallon est composé d'une dizaine de petites parcelles,
très représentatives du terroir de Beaumes de Venise.

 Juste avant le lever du soleil, dans une partie des terres les plus hautes du Domaine.

  

Bramadou.JPG

 

St-Amand.JPG

 

En-dessous de Mont Saint-Amand, le point culminant des Dentelles de Montmirail.

 

 

Charline.JPG

 

Et voilà notre belle equipe installée pour la pause de 10 heures.

Pause.JPG

 

 

 Très content d'avoir fini avant la pluie. Il peut maintenant pleuvoir, ou faire n'importe quel temps.
Les raisins fermentent tranquillement dans la cave,
on peut donc profiter d'une dernière soirée avec toute l'équipe.

Santé !

 

sansdec.JPG

 

 

 

 

Les vendanges 2007 sont terminées ; bilan, un très beau millésime.

 Au niveau de la météo, nous avons eu de belles pluies de printemps,
avec derrière chaque averse un coup de Mistral limitant les maladies.

Ensuite, un été chaud et un mois d'août avec des températures variables et sans eau, 
qui a mené les raisins à bonne maturité.

Le beau temps a aussi été de la partie pendant les vendanges.

 

 En cave, les fermentations ont été rapides et complêtes, et les moûts étaient gustativement
très sains et fruités dès le début de la macération.
La couleurs et les tanins se sont facilement extraits.

Nous sommes très content des raisins que la nature a bien voulu nous offrir cette année.
Equilibre, fruit et structure seront vraiment au rendez -ous dans les 2007.
Reste maintenant le travail en cave.


Nous vous donnons rendez-vous dans quelques mois pour goûter ce millésime !

Vive la vigne et vive le raisin.

 

 

 

 

 

 

 

fraises.jpg.jpg 

 

- Service des fraises avec le village de Suzette en arrière plan -

 

exterieur.jpg.JPG
 
 
 
 

Week-end portes ouvertes au domaine !


A l’occasion de la fête de la vigne et du vin
Pour l’ascension, du 17 au 20 mai

 

Tout au long de ces 4 jours, nous serons là pour vous accueillir,
vous faire déguster nos vins et passer de bons moments en votre compagnie.
 
Le jeudi 17 mai, après les dégustations de fin de matinée, venez participer à notre « buffet convivial »
Le principe est simple, chacun vient avec une entrée ou un dessert (au choix),
que nous mettrons tous  en commun.Nous nous occupons du plat chaud,
des couverts, tables, et bien sur fromages et vins,
pour lesquels nous demanderons une participation de 12 € par personne.

 

Le samedi 19 mai, après avoir goutté les vins, nous organisons un buffet avec une participation de 21 €.
Dans l’après midi, nous irons balader et découvrir le vignoble à pied pour ceux qui le souhaitent.
Pour une meilleure organisation des repas, nous vous demandons de bien vouloir
nous prévenir de votre venue  pour les repas de jeudi et de samedi.

 

Nous espérons avoir le plaisir de passer un moment avec vous
lors de cette sympathique manifestation…

 

 

Aux vendanges il y a également une 3ème mi-temps !!!

VENDANGES.jpg

 

 

 



Ferme Saint Martin
84190 SUZETTE - France - Tél : +33 (0)4 90 62 96 40 - EMAIL